Mon premier cours collectif de Cross Training

341fa63303702d9683dba6f93b9d503e54e32c44

Comme tous les mardis, je me rends à mon cours de Body Pump pendant ma pause de midi. A 12h03, j’arrive devant la salle pour pouvoir placer mon matos et là qu’est-ce que je vois, un boxon, partout dans la salle. Des balles, des cordes à sauter, des tapis, des élastiques, des steps, des kettlebells, des powerbags, battle rope… Là, je me dis qu’ils abusent les culturistes ! Notre cours est dans 12 minutes et ils ont pas encore rangé leur bordel…

J’entre tout doucement dans la salle, ya quand même un truc bizarre là. Je lance un timide « Bonjooooooour » aux deux personnes assises sur l’estrade du coach. Et là, vu la tronche d’angoisse que je devais pousser, ils me lancent « Pas de Body Pump aujourd’hui mais du Cross Training »… Ha voilà… Et dans ma tête je me dis « qu’est-ce que c’est que cette merde ??? ». Moi qui n’aime pas trop qu’on bouscule mes petites habitudes, je suis servie 😀

Comme s’il avait lu mes pensés, le coach me dit « c’est super bien pour les coureurs ! Et c’est moins dur que le Pump ! Tu verras, tu vas kiffer ! ». Tiraillée par la curiosité d’essayer un nouveau truc et l’envie de me casser rapidos de la salle pour filer, la mort dans l’âme, sur ce tapis de course que je déteste, je choisis vaillamment la première option et je m’assied par terre, un peu apeurée, comme une écolière qui découvre une toute nouvelle langue… Les autres arrivent, peu, c’est les vacances. Heureusement, ce sera plus cool pour suivre le parcours sans se marcher dessus.

Alors pour faire bref, le Cross training, c’est un parcours avec plusieurs « postes ». Hier, si je me souviens bien, on avait :

  1. Corde à sauter
  2. Tirer un powerbag en position gainage
  3. Élastique pour course latérale
  4. Wall ball (position squat)
  5. Échelle d’agilité (j’ai trop kiffé)
  6. Step pour pompes
  7. Course avec medecine ball
  8. battle rope
  9. Faire des squats sur un foutu coussin gonflable… (oui c’était pas mon préféré celui-là)
  10. Kettlebell (vive les squats)
  11. Haltères en position gainage
  12. travaille des abdos avec une medecine ball

Le principe est simple : 30 secondes intenses d’exercice suivie de 30 secondes de récup et tu passes à l’exercice suivant. Pour t’aider, tu as la musique, coupée toutes les 30 secondes par un signal sonore qui t’indiques les phases de changements et de récup. Tu peux pas te planter 🙂

Au Body Pump, les séries sont souvent longues, épuisantes et fastidieuses. Tu commences fièrement avec une barre de 10 kg pour finir comme un idiot avec une barre de 5 tellement tes bras sont morts (en tout cas, c’est souvent mon cas…).

En Cross training, les exercices sont variés, courts, ludiques, et surtout, avec des temps de récup entre chaque exercice. En body pump, les séries s’enchainent très vite à tel point que parfois, tu as de la peine à t’hydrater avant la nouvelle.

Verdict, j’ai adoré ! J’aime toujours autant le body pump pour le côté bourrin et pour rien au monde je ne changerais mon planning du mardi. Par contre, le cross training est plus doux, si bien que le soir, je pouvais encore faire mon petit footing de 5 km, inenvisageable après un cours de body pump tellement tes quadri sont raides avec les séries de squats. Il est prévu que le fitness bloque des cours de cross training. Si c’est le lundi, ce sera parfait (Edit du 19.09.2017 : L’univers m’a entendue !!!!! ❤ )

Capture

Autre  nouveauté, pour la première fois de ma vie, je suis allée courir en short court, brassière. Un truc inenvisageable il y a 10 mois avec la bouée et les complexes que je me traînais (j’ai bien peur de devenir narcissique O_O ). A l’époque, j’enviais les nanas au fitness qui osaient montrer leur ventre, limite je les détestais. Mais mes efforts ont payé, les 10 mois d’entraînements sont bien là, même en mangeant des pizzas tous les jeudis 😀  Adieu ma gaine de mamie quand je portais des robes ! Tout ce gainage, c’était pas pour rien.

❤ ❤ ❤ ❤ ❤ ❤ ❤ ❤