Le système des enveloppes, ou comment économiser quand on est une passoire

On dit toujours que c’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures soupes. Et donc, les méthodes de nos grands-mères sont vraiment celles qui marchent le mieux et j’ai pu le constater à maintes reprises (compresses d’oignons chaudes sur les oreilles pour les otites ou oignon coupé en deux sous le lit, les bonnes vieilles inhalations sur la casserole avec un linge pour le nez bouché, l’eau sucrée pour le mal de ventre,…

Mais comment faisaient nos grands-parents pour gérer leur argent à l’époque où l’ebanking n’existait pas ????

Je pense que je suis quelqu’un qui vit quand même avec son temps malgré le fait que je me coupe de certaines nouvelles normes sociales qui me répugnent au plus haut point. Je suis aussi passée par la période Facebook : je m’invente une vie magnifique pleine d’amis que je ne vois jamais (pour le 9/10e) et je prends bien soin de ne jamais publier les merdes qui m’arrivent chaque jour et qui font de ma vie une vie bien… banale… Après en avoir eu marre de visionner les photos de mes potes aux Maldives, leurs soirées au MAD ou leurs coups de gueule contre le monde entier, les « je t’aime un jour, je ne t’aime plus le lendemain », je te supprime et je te rajoute 2 jours après… Et vas-y que je publie des photos de moi maquillée comme une voiture volée pour cacher mon énorme bouton d’herpès en faisant un duckface (mais c’est quoi cette mode pourrie sans déconner !). J’ai décidé de quitter ce réseau social de mytho pour profiter de la vraie vie ! On fait tous caca une fois par jour si on a un bon transit, on a tous des galères dans sa vie privée et professionnelle, on a tous nos moments de déprime profonde et surtout, on pu tous de la gueule au réveil ! Oui, même Jason statham, Benedict Cumberbatch, Kit Harington, Cara Delevingne, Mila Kunis et la magnifique Jennifer Lawrence (mon top 6 fantasme !).

facebook_au_bureau_deligne-copie

Je crois que c’est aussi à cette époque qu’on a résilié le câble de la télé et que j’ai arrêté quasi complètement de suivre l’actualité (mondiale en tout cas) pour ne regarder que de temps en temps l’actualité en Suisse, et là aussi, si c’est pour voir les accidents de la route, quel politicien à fait des magouilles et quelle personne a un procès sur le dos par sa commune pour avoir peint sa maison en orange, je préfère ne plus regarder l’actualité suisse… Je m’intéresse uniquement au sport, aux dernières innovations technologiques et à comment faire pour vivre plus simplement, sainement et de manière la plus écologique que je peux.  C’est aussi à l’époque où j’ai arrêté de m’inventer une vie merveilleuse pour maquiller ma vie soporifique et ennuyeuse que j’ai commencé à faire du sport, à me bouger, à rencontrer de nouvelles personnes et à complètement nettoyer mon cercle social. Nouvelle manière de vivre en l’occurrence. Vous ne vous rendez pas compte à quel point les réseaux sociaux et la télé nous hypnotisent pour nous maintenir dans un état psychologique proche de celui d’un poulpe mort et comme l’actualité qu’on veut bien nous montrer (parce qu’il se passe aussi de très belles choses partout dans le monde mais c’est pas à l’actu qu’on va vous le dire) histoire qu’on finisse bien par détester tout le monde et vivre dans un climat de peur permanente de tout ce qui bouge autour de nous. Détestons-nous les uns les autres, telle est la nouvelle norme de notre société. Plus d’humanité, plus d’empathie, juste de la haine, de l’égoïsme et de la peur qui n’ont pas lieu d’être. Nos politiciens et nos dirigeants n’ont aucun souci à se faire tant qu’on reste complètement cons et incapables de réfléchir par nous-même.

Je suis complètement has been pour un nombre incalculable de choses mais vous savez quoi, je m’en tape ! Il y a longtemps que j’ai arrêté de me demander ce que penseraient les gens si je ne faisais pas comme eux. Par exemple, je ne suis pas du tout les modes vestimentaires : la mode du « claquette-chaussette« , ça me dépasse complètement. Euhhhhh comment te dire… Et j’en ai vu au bord du lac dernièrement… C’est pas un fake !

claquette-chaussette

Bon bref, j’en reviens à mes moutons : le système des enveloppes ! Pour faire simple, je suis quelqu’un qui a beaucoup de mal à gérer correctement ses dépenses une fois toutes mes charges fixes payées.

J’utilise TOUT LE TEMPS ma carte de débit, pour tout et n’importe quoi. J’ai même une application sur mon téléphone dans laquelle je noteais toutes mes dépenses pour savoir où j’en était sur mon compte. Sauf que ça a fonctionné 1 mois et après, j’ai oublié d’y noter lesdites dépenses… Du coup, je me retrouve souvent devant l’appareil à cartes au moment de payer avec le fameux « Solde insuffisant »… à la moitié du mois. Et qu’est-ce que bibi fait dans ce cas-là ? Elle sort la VISA ! Et elle finit le mois sur la VISA, évidemment… Et qu’est-ce que bibi fait lorsqu’elle reçoit son salaire le dernier jour du mois ? Ben elle rembourse sa VISA pour se retrouver avec le minimum vital pour survivre ce nouveau mois ! Et comme elle n’arrive évidemment pas à s’en sortir après avoir remboursé sa VISA, elle retape dans la VISA le 10e jour du mois, etc,…etc,… Le serpent qui se mord la queue.

Je fonctionne de la façon suivante à la réception de mon salaire (et j’ai pas l’impression d’être si irresponsable que ça) :

  1. TOUTES mes charges fixes et autres factures sont payées en premier via l’ebanking. Les charges fixes sont toutes des ordres permanents qui partent automatiquement. Dès que je reçois une facture (de médecin par exemple), je l’enregistre immédiatement dans l’ebanking pour qu’elle soit payée dès mon salaire reçu.
    – Loyer
    – Crèche
    – Assurances
    – Téléphone
    – Internet
    – Argent commun pour les courses (qui part sur un autre compte « ménage »).
    – VISA
    – Crédit de la voiture
  2. A l’heure actuelle, je rembourse ma VISA que j’ai énormément servi en grande partie pour me payer mon matériel de triathlon faute de moyens dans l’immédiat (je sais, c’est mal). Dieu merci, il n’y a plus rien à acheter…
  3. Sur le solde restant (argent de poche pour le mois), je déduis 240.- pour ma voiture (160 pour l’essence et 80 pour le parking du boulot) que je mettais déjà dans une pochette à part et que je ne touche pas pour autre chose.
  4. Il me reste dans les bons mois environ 300.- pour vivre. C’est peu, mais je m’en sors.

Le problème, c’est que j’ai tendance à très vite flamber cet argent de poche à force de payer par carte. Même en payant des petits riens par-ci par-là, je ne me rends absolument pas compte de ce qu’il me reste sur le compte et c’est la raison pour laquelle souvent, je finis par taper dans la VISA pour simplement pouvoir manger.

Et c’est là qu’intervient les enveloppes ! Je retire tout l’argent de poche restant du compte en banque et je dispatche dans les fameuses enveloppes (en même temps, pour 300 francs…).

Je me rends compte que j’ai relativement peu de dépenses et grâce au sport, je passe très peu de temps en magasin. Mes besoins principaux sont les repas au travail ou les encas divers (nourriture) et les loisirs (livres, restaurants et sport).

Je mets les 2/3 dans une enveloppe « nourriture » et le tiers restant dans une enveloppe « loisirs ». Je divise les sommes par 5 (ce qui correspondra à ce je peux dépenser par semaine. On n’oublie surtout pas la demi-semaine à la con en trop avant l’arrivée du salaire et qui te mets trop souvent dans le rouge) et je mets les sommes dans deux nouvelles enveloppes qui resteront dans mon porte-monnaie pour la semaine. Le dimanche soir, je réapprovisionne mes enveloppes de porte-monnaie pour la semaine suivante et ainsi de suite. Si à la fin du mois, il me reste de l’argent dans les enveloppes, je le transfère dans une enveloppe « épargne ».  De cette manière, mes dépenses sont totalement sous contrôle et je ne me retrouve plus avec rien pour manger puisque je gère 😀 . Par contre, s’il n’y a plus de sous dans une enveloppe, je m’interdis de taper dans l’autre. C’est la règle. Pas de sous, pas de dépense, en particulier pour les loisirs ! En même temps, c’est un peu logique ! On se rend enfin compte de la valeur de l’argent lorsqu’elle est palpable. C’est dur de ne plus utiliser sa VISA pour se faire un petit plaisir à droite à gauche mais de cette manière, le serpent arrête de se mordre la queue 😀

Pour pallier au fait que j’ai peu d’argent pour manger, je me prépare des tupp la veille avec les restes du soir pour mon repas de midi. Je m’achète des paquets de barres de céréales pour les petits creux en journée et je ne vais plus à la boulangerie. Avant, je dépensais en moyenne 17.- par jour et maintenant, 0.- ! Ce qui fait que même si mon enveloppe « nourriture » est remplie, je ne l’utilise pas et le solde partira dans mon épargne 🙂 Une fois que l’enveloppe « épargne » est un peu trop chargée, je dépose l’argent sur mon compte épargne à la banque. Cela me servira entre autre à me faire un petit plaisir de temps en temps, à avoir de l’argent de côté en cas de pépin ou simplement à payer mes impôts…

Nous avons également une enveloppe « commissions » pour les courses du ménage. Idem, on divise par 5 et on essaie de ne pas dépasser la limite de 200.- de course par semaine. Pour ce faire, on prévoit un ou deux repas très simple et bon marché durant la semaine (salades de lentilles, pâtes sauce tomates, soirées tartines, crêpes-party,…). On s’aide aussi pas mal du cumul de points avec les bons supercard de la Coop. Presque chaque semaine, j’arrive à enlever 20.- grâce aux points et aux bons. A force, on finit par trouver des petites astuces pour économiser malin. On achète des vêtements uniquement si c’est indispensable.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Personnellement, j’imprime des enveloppes que je découpe et colle moi-même. Pour cela, j’utilise un modèle que j’ai acheté sur Etsy. D’autres utilisent des intercalaires, des pochettes cousues,… Si comme moi, vous êtes des passoires ambulantes, j’espère que cette petite astuce de grand-mère vous servira autant qu’à moi 🙂

20180605_082200_HDR