Fini le cellophane, place au Bee’s Wrap !

20180519_225616_HDRJ’ai découvert ce petit bout de tissu imprégné de cire d’abeille lors de mon dernier Noël. C’est ma belle-sœur qui m’a offert ce cadeau sachant que je m’étais lancée dans la réduction de mes déchets et que j’essaye tant bien que mal d’atteindre le Zéro Déchet. J’adore ma belle-sœur, elle trouve toujours des trucs super et c’est un cadeau qui m’a énormément fait plaisir !

Alors après, j’ai fait quelques petites recherches pour savoir comment utiliser ces morceaux de coton.

Utilise ton Bee’s wrap tout simplement comme du papier cellophane (et arrête d’acheter cette saleté pas du tout écolo !). Sauf que là, c’est pas du tout polluant, ça se garde ad æternam et je pense que si, au pire, à force de rinçage (juste avec de l’eau froide et un peu de savon de Marseille si c’est vraiment très cracra), la cire est un peu partie, tu sors ton fer à repasser et tes pépites de cire d’abeille et hop, tu en remets simplement une couche !

Dans ton Bee’s wrap, tu peux emballer presque tout (sauf la viande ! en même temps, arrête de manger de la viande et ça fera un gros problème de régler 😀 ). Tu peux l’utiliser pour fermer des pots de yaourt, emballer un morceau de légume coupé, ton sandwich,… Enfin bref, tu y trouveras de toute façon une utilité 🙂 Fini le truc ultra polluant en plastique qui colle super chiant à décoller quand il se plie dans tous les sens… Et franchement, un beau tissu avec de jolis motifs et couleurs, c’est quand même vachement plus sympa non ? Sans oublier que ça sent super bon !!!!

Alors comment procéder ? Tu trouves un joli morceau de tissu (en coton) que tu vas laver, repasser pour éviter un maximum les plis puis cranter avec des ciseaux spéciaux pour éviter que le tissu s’effiloche (c’est mon côté maniaque), tu coupes des carrés de la taille que tu souhaites (ma belle-sœur m’en a offert 4 de petite à moyenne taille et j’ai décidé d’en faire 2 moi-même un peu plus gros pour les sandwich qui sont parfois massifs). Ensuite, tu sors ta planche à repasser et ton fer, du papier sulfurisé pour mettre sous ton tissus et par dessus (pour éviter de cradosser ta planche et ton fer). Sur ton tissu, tu parsèmeras des pépites de cire d’abeille (perso, je l’ai trouvée chez André Fleurs à Assens pour ceux qui connaissent, tu devrais aussi en trouver en magasin bio), tu poses ta feuille de papier sulfurisé sur la cire d’abeille et tu repasses par dessus en étalant bien la cire tout partout (n’oublie pas les coins !). Attends 3 minutes que ça refroidisse et…. c’est prêt !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour t’aider, n’hésite pas à aller voir « Rien ne se perd (ou presque)« , un gars que j’adore et qui m’inspire énormément !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.