Avril 2018

Le mois d’Avril est passé et avec ça, mon tout premier marathon.

Durant ce mois, j’ai essayé de courir le plus possible pour préparer mon marathon (pas assez) et j’ai aussi pas mal nagé. La semaine avant le marathon, je n’ai fait que du vélo et la semaine après, je me suis reposée 🙂 ça fait tellement du bien !!!

Après mon marathon, j’ai ressenti des douleurs uniquement aux genoux et ce, seulement sur 2 jours, la faute probablement à un entraînement encore pas assez sérieux (décidément…). Aujourd’hui, je n’ai plus aucune douleur à ma tendinite, à force de masser mes genoux à l’huile d’arnica (l’huile qu’utilisait ma physio pour ma première tendinite) et ça alors même que les séances de physio n’ont pas encore débuté. Je suis donc super confiante pour ma prochaine course de 10 km le 2 juin. D’ailleurs aujourd’hui, j’ai repris le body pump et mes genoux n’ont pas bronché pendant les fentes.

powersante-weleda-arnica-coffret-huile-de-massage-200-ml-gel-douche-200-ml-offert

Le mois d’Avril, c’est aussi le mois où j’ai découvert les bienfaits d’un apport supplémentaire protéiné après le sport. Avant, quand j’allais courir et vu mon alimentation pas très suffisante pour compenser tout le sport que je fais, j’avais des courbatures qui m’empêchaient de courir à nouveau le lendemain. Depuis que je prends des shakes de protéines (vegan et bio) après mes entraînements, j’ai remarqué que je n’avais plus aucune courbature ! Je récupère de ouf ! D’ailleurs, après ce premier marathon, tout le monde s’attendait à ce que je ne puisse plus marcher le lendemain (ou genre avec un tonneau entre les jambes…) et finalement, hormis ma tendinite qui m’empêchait de descendre les escaliers pendant 2 jours, que neni !

nu3-shake-vegan-proteine-bio-premium-vanille-groseille-poudre-400-g-172071-6337-170271-1-product

J’ai eu un peu de peine à boire cette poudre au début car je la mélangeais avec de l’eau et franchement, c’était immonde. Depuis que je la mélange avec du lait de riz, ça passe tout seul ! Je ne la prends pas après chaque séance de sport mais seulement celles qui m’ont demandé beaucoup d’effort et sur une durée assez longue, comme les sorties à partir de 10 km en course à pied, les sorties à vélo un peu ardues (en particulier celles de plus de 40 km) et l’après body-pump car je transpire encore un bon moment après la douche. Et le mieux, c’est de prendre ces protéines dans les 30 minutes après la fin de l’entraînement pour que ce soit le plus efficace. Après de très grosses séances, où si je n’ai pas bien mangé le jour-J, j’en prends encore une fois avant d’aller me coucher. Effet garanti !

vegetal-water-spiruline

 

J’ai aussi augmenté ma consommation d’eau pour passer à 3 litres par jour et je prends aussi quotidiennement de la spiruline dans mon choki du matin (pour cacher le goût des algues…). Avec ça, j’espère pouvoir améliorer un peu mes performances en pouvant enchaîner finger in the noise les entraînements (sans abuser, vous me connaissez 🙂 ). Mon petit déjeuner a aussi changé. J’essaie de manger un müsli avec des fruits frais avant de partir au boulot sauf qu’à 4h30, j’ai un peu trop souvent la flemme de le préparer… Il faut que je change mes sales habitudes !

Sinon, niveau entraînement, je suis super contente d’en avoir fini avec ces 30 km de CàP par semaine mais je constate que j’adore faire des sorties de 10 km sans m’arrêter 🙂 Je pense en faire 2 par semaine (on dit qu’en triathlon, il faut faire minimum 2 entraînements par semaine pour chaque discipline). Courir c’est chouette, mais dans la forêt !!! Je vais aussi entraîner sérieusement les fractionnés, un truc que je ne fais pas du tout tellement j’ai horreur de ça. Mais il paraît que ça me permettra de gagner en vitesse. Oui, maintenant, j’ai les conseils gratuits d’une entraîneuse de course à pied en la personne de ma nouvelle collègue de bureau 😀