5 jours avant mon premier marathon

La tension commence à se faire ressentir. Ce qui était au départ un challenge commence à devenir un défi presque insurmontable. Je me rends compte petit à petit de la distance que je vais devoir parcourir ce dimanche à Zürich.

42 km en courant. C’est un peu plus de deux fois la distance de chez moi jusqu’à mon travail (40 minutes en voiture…). C’est presque 3 fois la dernière sortie longue que j’ai faite avec mon chéri et ma fille il y a deux semaines… Enfin bref, ces calculs me filent le tourni. Moi qui commence à m’ennuyer au bout de 10 km, suis-je vraiment capable de parcourir une telle distance ? Le doute s’installe… Parce que pour ce premier marathon, c’est vraiment l’inconnue totale ! Le pire, c’est le soir, quand je commence à flipper. Ma fille de 3 ans me dit : « mais faut pas avoir peur, si ça va pas, tu marches ! » La sagesse des enfants ! ❤

unnamed

A cela s’ajoute les questions d’alimentation pré-marathon et surtout, durant le marathon. Jusqu’à maintenant, j’ai continué à m’alimenter normalement (comme un petit oiseau, ce qui veut dire, pas assez). Je vais commencer une cure de spiruline (ya bon ça !) à partir de ce soir (oui parce que j’oublie tout le temps d’en prendre alors que c’est super bon pour la santé…). Le mec du magasin Powerfood m’a conseillée de manger plusieurs fois par jour une poignée de mélange fruits secs-noix, histoire d’avoir une bonne réserve le jour de la course (glucides, lipides, fibres) et c’est sans rancune que je mangerai une bonne pizza jeudi soir 😀 Je vais aussi commencer un régime de pâtes (al dente) et de riz (histoire d’éviter une bonne chiasse le jour-J… mode glam off). Il paraît qu’il faut bien boire aussi… Là, j’ai énormément de progrès à faire. Aujourd’hui, je vais me forcer à boire au moins 4 gourdes (3 litres). Là, je me dis que je suis pas trop mal si j’applique tout ça. Le jour de la course, soit à 5 h du mat (en respectant les 3 heures de digestion avant une course), je prévois de me préparer des muffins au chocolat sur-protéinés et de boire de l’eau pour être bien hydratée. Je vous ferai part lors de mon compte-rendu de course si mes intestins auront apprécié…

papoleon_velo

Ensuite vient tout ce qui est entraînement pré-marathon. Pour ces questions-là, comme pour les questions d’alimentation, il y a à boire et à manger sur Internet… Bref, pour ma part et surtout parce que j’en ai sec de ces entraînements pré-marathon qui, je dois l’avouer, me saoulent royalement (c’est officiel, je hais la course à pied sur bitume !), j’ai décidé de faire repos course à pied complet durant cette dernière semaine sachant qu’il y aura assez à faire le jour-J… Par contre, je vais faire chaque jour (sauf hier…) une petite sortie vélo de 20 km tranquillou pilou en mode super touriste juste pour faire tourner les jambes et faire travailler un peu mon pauvre cœur.

Pour ce qui est de la course en elle-même, la grande inconnue se poursuit… Comment se nourrir pendant un marathon de plus de 4 heures ? De par le fait que mon corps supporte très mal la grande majorité des gels pour le sport bourrés de saletés en tout genre ainsi que les boissons de type Isostar, Gatorade,… et que je n’ai absolument pas confiance en les trucs qu’on nous propose pendant les ravitos (sachant qu’une orange pas bio me causera une migraine à contrario d’une orange bio et comme c’est pas marqué sur le quartier je préfère éviter de bousiller ma course), je vais continuer avec ce qui me va très bien :

  • Sponser Liquid Energy
  • Sponser Liquid Energy Salty
  • De l’eau
  • Des pâtes de fruits bio Punch Power

A1nBUwNDzNL._SL1500_

Sponser est pour l’heure la seule marque qui ne m’a pas encore rendue malade après (ou pendant) une course et que je supporte très bien. En plus, le packaging des Liquid Energy est super pratique dans le sens où le bouchon est refermable après une première utilisation, ce qui est loin d’être le cas pour tous.

sponser-liquid-energy-gel-neutral-70g-2418.thumb_400x390

La question qui me turlupine est comment doser tout ça pendant la course. Je pars du principe que vaut mieux trop que pas assez… Sponser préconise de prendre la moitié d’un tube de Liquid Energy toutes les 20 minutes, sachant que j’en ai très certainement pour 4h30… Si je compte bien, ça m’en ferait presque 7 à transporter… Plus les salty à côté… Enfin bref, je me dis qu’avec, par heure, 1 Energy + 1 salty + 1 pâte de fruits, ça devrait faire l’affaire… Au pire, il y a les ravitos… pour fixer tout ce fatras, j’ai investi dans une ceinture porte-dossard ET porte-gels… Pratique ! Je transporterai également mon sac à dos Camelbak (tellement confortable !) avec une contenance de 1,5 litre d’eau. Avec ça, il dispose de petites poches à l’avant des bretelles pour mes gels de secours et mon portable. On pourrait croire que je suis chargée comme une mule mais je ne pense pas que ceux qui courent le marathon en 2 heures aient besoin d’autant que celui qui courent en étant au bout de sa vie pendant presque 5 h, autant être équipé… Parce que c’est bien comme ça que je la sens cette course 😀 Et pour l’après course (si j’y arrive…), je prendrai une barre de protéines, de l’eau et peut-être une pizza géante…

2 réflexions au sujet de « 5 jours avant mon premier marathon »

  1. Hello. Bon courage pour ton marathon. Tu as l’air d’avoir pensé à tout. Maintenant il n’y a « plus qu’à » courir, ralentir ou marcher si un peu de fatigue arrive. Et surtout profiter jusqu’à l’arrivée 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s