Agenda des courses 2018

  • Marathon de Zürich (42,2 km) 22.04.2018 : 5h
  • Narcisse Run Haute-Ajoie (9 km), 02.06.2018 : 1h00’01
  • Triathlon de la Vallée de Joux (0.5/23/5) 24.06.2018
  • Journée lausannoise du vélo (100 km) 30.06.2018
  • Triathlon de Lausanne (0.5/20/5) 19.08.2018
  • Triathlon d’Yverdon-les-Bains (0.5/22.5/5.3) 09.09.2018
  • Triathlon de Morat (0.5/26/5) 15.09.2018

5 réflexions sur “Agenda des courses 2018

  1. La vache, ça c’est un planning chargé, en effet ! Tu courras certainement ton premier marathon avant mois haha^^.
    Comment est-ce que tu vas gérer les entraînements entre les compétitions rapprochées ? (Je demande, parce que j’ai eu du mal à caser quelque chose entre le semi de Marseille et celui de Strasbourg, la dernière fois)

    • En fait, elles ne sont pas tant rapprochées que ça. Pour de grosses courses comme les marathons ou les semis, on dit qu’en matière de récup, il faut compter un jour par kilomètre. C’est pourquoi j’ai planifié la prochaine course presque 2 mois après. Ce qui devrait faire large, avec des entraînements piscine et vélo sans forcer (mes fameux sports portés 🙂 ), juste pour maintenir la bête en forme.

      Pour le trail, ce sera une sorte de course de remise en route avant mon bloc de triathlon, et t’as vu, ce ne sont pas des grosses distances. Et pis surtout, c’est un trail alors je vais pas viser le 15 km/h 😀 Je vais pas forcer, j’ai surtout pas envie de me blesser et même si je marche, je m’en fous 🙂 Encore une fois, ce sera pour le plaisir de participer. Et pis si je le sens pas, je le fais pas, il n’y aura pas mort d’homme 🙂

      Comme Zürich est mon principal gros morceau de ma saison 2018, celui qui me donnera enfin le statut de « marathonnienne » <3 et que le semi en octobre est ma dernière course de l'année, c'est pas trop chargé je trouve 🙂 Alors je vais t'expliquer comment je pense m'y prendre, en super sportive amatrice que je suis 🙂

      Tout d'abord, à partir de maintenant, et en prévision du semi, je vais planifier des sorties CàP toujours plus longues (je dirais max 18 km parce qu'octobre, c'est vite là…) avec des sorties "fractionnés" au milieu pour améliorer ma vitesse et ma VMA qui stagnent cruellement… et je vais faire moins de vélo.

      J'ai planifié une seule petite course d'"entraînement" pour le marathon juste avant (7,3 km c'est rien 😛 ) tout en continuant de m'entraîner évidemment 🙂

      Je pense qu'il ne faut pas trop se mettre la pression. J'ai vu des vidéos de marathons où il y a même des papi qui "marchent vite" (mais qui seraient quand même capables de me bouffer) sur 42 km… et même un mec qui a couru un marathon sans aucun entraînement juste pour montrer que c'était possible (en se blessant évidemment et surtout, en marchant beaucoup). Et évidemment, tu as les éthiopiens qui finissent en 2 heures mais entre le sportif ultraprofessionnel et l’amateur qui veut juste passer la ligne, il y a un monde 🙂

      Je dirais que le seul truc qui me fait un peu peur, c’est l’alimentation pendant la course. Comme je suis intolérante à la maltodextrine (du sucre bien transformé qui me file des migraines), je sais pas trop comment je vais gérer les boissons et les gels. Pour l’eau j’ai des pastilles spéciales sans saloperies que je mettrai dans mon camelbak mais pour le reste, le « solide », comme les gels je dois laisser tomber, je sais pas trop comment je vais faire 🙂

      De toute façon, pour un premier marathon, encore une fois je vise pas la perf (on va vraiment me prendre pour une touriste 😀 ) mais la ligne d'arrivée en si possible moins de 4h45. Si je fais mieux, je serai vachement contente de moi 🙂 Pour moi, faire du sport, c'est se maintenir en forme et je sais très bien que je n'en vivrai jamais, le sport c'est fun 🙂 Tant que tu te blesses pas, c'est que t'es juste, tant que tu prends du plaisir, tu vises dans le mille. Quand t'es plus motivé à l'idée de t'entraîner, c'est que tu t'en demandes trop 🙂

      • Donc en fait, tu ne comptes pas suivre de plan complet entre les compétitions ? Tu vas juste faire un entraînement de fond, sans trop trop te prendre la tête avec la structure, pour rester en forme pour la course suivante, t’après ce que j’ai compris^^.
        Je suis assez curieux à ce sujet, entre autres parce que j’ai prévu de courir 30km avant la fin de l’année 2017 (bonnes résolutions haha), et avec le semi d’octobre, je me demandais comment enchaîner.
        Sinon, j’en profite pour répondre à ta question sur l’alimentation : tu peux te faire tes propres gel à base de miel liquide, ou de sirop d’érable/agave ou autre^^. Que du sucre naturel, et si tu doses bien tes gels il y a moyen que ça te soutienne toute la course !

  2. Mais en fait, si ça se trouve et c’est probablement le cas, je suis complètement à côté de la plaque ! Mais j’ai toujours été une mauvaise élève à l’école et je faisais jamais mes devoirs (cela dit, ça m’empêchait pas de faire des bonnes notes 😛 ).

    J’ai essayé les plans d’entraînements de Runkeeper et de Strava. Je les tenais 3 semaines mais je me faisais vite dépasser par ma vie de famille, les imprévus quotidiens et même par les jours où t’es pas forcément en forme et que tu te sens pas de courir 14 km. Du coup, je loupais des cessions, ça me faisait culpabiliser et au final, ça finissait par me dégoûter. En gros, les trucs trop planifiés, cadrés, trop stricts, c’est comme l’école, c’est pas du tout fait pour moi.

    Après c’est clair que si tu arrives à tenir tes plans d’entraînements, c’est tant mieux car au moins, tu sais que tu fais juste puisqu’ils sont réalisés par des pros. Perso j’aime pas les plans de CàP car justement, ils ont l’air de s’adresser uniquement à des coureurs et ça ne semble pas prendre en compte le fait que tu fasses aussi d’autres sports à côté tout aussi bénéfiques pour les jambes et le cardio comme le vélo. En cumulant les gros entraînements de CàP, je suis quasi sûre et certaine que je vais flinguer mes genoux (ou autre chose) et ce n’est pas ce que je recherche avant un marathon.

    Tu rêves aussi de faire un IM, tu entraînes aussi 3 sports d’endurance différents. Je me dis que les triathlètes n’ont pas forcément besoin de courir autant pour tenir un 20 km quand tu fais au minimum 6 à 8 heures de sport par semaine 😛 Du coup ça m’aide à déculpabiliser 😀

    En gros, mets-toi pas la pression à moins que tu rêves de devenir pro et de finir ton semi en 1h30. Si je comprends bien, toi tu vas suivre le plan et moi je vais faire aux sensations. C’est cool, on pourra comparer nos performances après nos semis 🙂

    • 1) les rouquemoutes, on peut pas les laisser dans un lac après un noyade, ça pollue. hihihi ! pis plus sérieusement. les poissons, ils ont peur des bipèdes. et l’eau des lacs, elle est mieux que celle des piscines.
      2) *trail de l’absinthe » !? c’est pas en km que ça se compte, mais en litres , hihihi !
      3) vas-y, fonces, c’est génial ton programme !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.