Les 4 accords toltèques

4e de couverture :

Découvrez ou redécouvrez Les quatre accords toltèques, et prenez comme des millions de lecteurs en France et à travers le monde, la voie de la liberté personnelle.
Dans ce livre, Don Miguel révèle la source des croyances limitatrices qui nous privent de joie et créent des souffrances inutiles. Il montre en des termes très simples comment on peut se libérer du conditionnement collectif – le « rêve de la planète », basé sur la peur – afin de retrouver la dimension d’amour inconditionnel qui est à notre origine et constitue le fondement des enseignements toltèques que Castenada fut le premier à faire découvrir au grand public. Don Miguel révèle ici 4 clés simples pour transformer sa vie et ses relations, tirées de la sagesse toltèque. Leur application au quotidien permet de transformer rapidement notre vie en une expérience de liberté, de vrai bonheur et d’amour.

Ce que j’en pense…

Encore un livre de développement personnel qui m’a appris beaucoup de choses et ces derniers temps je tombe toujours sur des livres parlant de conditionnements. C’est vraiment étrange mais pour moi cela veut surtout dire que c’est à moi d’agir sur ces fameux conditionnements et de les modifier.

Cela peut paraître simple de prime abord mais ce n’est franchement pas évident d’appliquer chaque jour ces 4 accords toltèques. Le premier jour, j’ai appliqué le premier accord, avoir une parole impeccable… Selon Don Miguel Ruiz, la parole, c’est de la magie blanche comme de la magie noire. Vos paroles peuvent rendre les autres heureux ou les faire terriblement souffrir. Mais surtout, vos paroles gentilles comme méchantes agissent également sur vous, un peu comme un boomerang qui vous revient dessus. Pour les paroles gentilles, c’est cool, ça fait du bien. Pour les méchantes, ça l’est un peu moins. D’ailleurs quand on dit des choses très dures à quelqu’un, on ne met pas bien longtemps avant de culpabiliser. C’est le contre-coup. En gros, être méchant avec les autres, c’est être méchant avec soi-même.

Pendant longtemps, je me suis victimisée et j’en voulais à la Terre entière de ce qui m’était arrivée durant mon enfance et mon adolescence. Je suis sans arrêt sur la défensive et je réplique très vite dès qu’on me pique un peu. Dans la vie de tous les jours, si les choses ne vont pas comme je l’entends, je m’énerve, je monte dans les tours et je fais de l’auto-allumage quand je ne contrôle pas complètement la situation (typiquement au volant…). Je ne suis absolument pas une adepte de la « lenteur ». Pour moi, les gens doivent être capables de comprendre tout, tout de suite sans devoir leur expliquer une deuxième fois les choses. Le pire, c’est que je sais très bien que parfois, je suis insupportable (Sheldon, sors de ce corps !!!).

ccff0f5d46ae0fa95982c9024bed772a

Je me demande souvent si tout est normal dans ma tête à tel point que quand j’étais plus jeune je pensais souffrir d’une sorte d’autisme jamais soupçonné.

Donc ce premier jour, j’ai été bluffée par ma manière de me comporter en général sur la journée. Pas d’agressivité au volant (punaise !). Quand on me coupait la route, je m’en fichais, quand on n’avançait pas devant moi, je restais calme et j’adaptais ma vitesse sans dire « HALALA Avances !!!!! ». Les gros mots ne font sûrement pas partie d’une parole impeccable. De toute façon, que je m’excite ou pas, il n’avancera pas plus vite, pire il ralentira… Ho’oponopono, si je lui colle aux basques, c’est entièrement de ma faute parce que je roule trop vite pour lui et d’ailleurs si je lui rentre dans le derrière, ce sera de toute façon moi qui n’aurai plus de permis et je devrai en plus douiller pour son parechoc. Je me dis que si je peux anticiper les bêtises des autres, c’est sûrement pour éviter des accidents et non pas pour sortir de la voiture et leur péter les dents (non je ne l’ai jamais fait, par contre, je suis parfois une adepte du majeur, oui je sais, c’est moche…). Ce jour-là, j’ai appliqué la courtoisie !

s0-semaine-de-la-courtoisie-au-volant-l-amabilite-mais-surtout-la-securite-348551

Le lendemain, les bonnes vieilles habitudes ont repris le dessus quand on n’a pas voulu me laisser un petit passage sur une route bien pourrie (à plusieurs voies) pour que je puisse sortir à droite et comme tout le monde à une fâcheuse tendance à se coller et à ne pas respecter les distances de sécurité, impossible d’avoir une ouverture. J’ai donc forcé le passage, dans l’ordre des choses, je me suis faite klaxonner alors que ça faisait un moment que mon cligno indiquait clairement que je voulais aller à droite, puis instinctivement, mon majeur s’est redressé… Du coup, j’ai du tout recommencer à zéro, comme le veut les 4 accords toltèques.

Hier, pour mon 4e jour, j’ai essayé d’appliquer les 4 accords : avoir une parole impeccable, ne pas tout prendre comme une attaque personnelle (un autre gros problème chez moi), ne pas faire de suppositions ou de jugements (imaginer ce que les gens pensent ou pourraient être en fonction de leur apparence par exemple) et faire du mieux qu’on peut pour atteindre les 3 premiers accords. J’ai passé la journée entière avec ma fille, sans jamais m’énerver (un miracle). Nous sommes allés faire du vélo, j’ai souri à tout le monde (une façon à moi de donner de l’amour). Nous avons bu tranquillement un chocolat dans un petit café puis nous sommes rentrées à la maison, toujours dans le calme et la bonne humeur. 10 km de vélo sans se plaindre, même avec la bise en pleine face 😀

Les 4 accords toltèques, si on fait un peu attention (si on vit dans le moment présent), peuvent vraiment vous changer la vie. Je vais donc continuer à les appliquer jour après jour, jusqu’à être en paix avec moi-même 🙂

❤ ❤ ❤ ❤ ❤ ❤ ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s