L’alchimiste

Santiago, un jeune berger andalou, part à la recherche d’un trésor enfoui au pied des Pyramides.
Lorsqu’il rencontre l’Alchimiste dans le désert, celui-ci lui apprend à écouter son cœur, à lire les signes du destin et, par-dessus tout, à aller au bout de son rêve.
Merveilleux conte philosophique destiné à l’enfant qui sommeille en chaque être, ce livre a déjà marqué une génération de lecteurs.

Ce que j’en pense…

Un petit livre qui se doit de figurer dans sa bibliothèque. Pour moi c’est une pépite de sagesse. On voyage avec ce petit bonhomme, on apprend de ses erreurs, on est heureux lorsque la vie le récompense, l’histoire est sympathique et on s’y retrouve un peu dans sa propre vie. Il est rempli de petite « citations » dont deux que j’ai beaucoup aimé :

« Et le jeune homme se plongea dans l’Âme du Monde, et vit que l’Âme du Monde faisait partie de l’Âme de Dieu et vit que l’Âme de Dieu était sa propre âme ».

« Lorsque nous cherchons à être meilleurs que nous ne le sommes, tout devient meilleur aussi autour de nous. »

C’est un conte philosophique merveilleux qui a renforcé davantage mon besoin de suivre mes rêves, d’écouter mon « intuition » et mon cœur. Je l’ai lu avec mon âme d’enfant et j’ai adoré. De plus, il se lit très vite et est très simple puisqu’il ne fait que 189 pages 🙂

citation-lalchimiste-paolo-coelho

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s