The Miracle Morning

Ce mardi après-midi pluvieux, mon chéri (qui est en vacances) et moi (qui travaille pour l’instant que les matinées) ne savions pas trop comment occuper notre après-midi. Aller faire une balade « féérique » dans un coin de forêt enchanteur ? Difficile à envisager avec cette pluie et ce froid. Faire du sport ? Non. Aller à la piscine ? Encore faudrait-il que je m’épile mes jambes de yéti (ce serait quand même bien que je le fasse un jour…).

Je lui ai demandé si ça lui disait d’aller faire un tour à Yverdon et par la même occasion de passer dans ma librairie préférée et de négocier un livre 🙂 puis d’aller boire un chocolat froid. Il a accepté ❤

Sur place, nous avons découvert un magasin de musique. J’en ai profité pour me renseigner sur les prix d’un violon pour débutant. Entre 500 et 700 selon le vendeur. Mon chéri était surpris que ce soit si peu cher. Du coup, cela m’a rassurée.

Puis nous voilà arrivé dans ma caverne d’Ali Baba. Je suis vraiment fière de mon chéri qui commence vraiment à aimer lire et je suis heureuse de voir qu’il s’intéresse au développement personnel. Ça ne peut que lui faire du bien.

Je tombe sur » The Miracle Morning », un livre qui me fait de l’oeil depuis un petit moment. Je dois bien choisir car chéri n’acceptera pas de m’en payer 2 🙂 Puis « La semaine de 4 heures », puis un carnet de pensées. Halala, le choix est dur et je finis par prendre mon premier choix. C’est souvent celui qu’on nous recommande de faire.

Je pense que l’Univers nous amène à prendre des décisions, à faire des choix, nous offre des bifurcations sur le chemin de notre vie. Ce jour-là, mon intuition m’a poussée à aller faire un tour en librairie et ce n’est pas pour rien que mon regard s’est posé sur ce livre. J’en suis persuadée.

Il n’y a que très peu de livres durant mes 31 années sur cette planète qui m’ont donné une claque magistrale susceptible de me faire prendre conscience que je faisais fausse route. Je dirais que le seul qui a vraiment apporté un sens à ma vie jusqu’à présent est « L’art de la simplicité » de Dominique Loreau. C’est grâce à ce bouquin que j’ai compris que le matérialisme me rendait malheureuse et que j’ai décidé me m’approcher le plus possible du minimalisme et de faire de la simplicité volontaire mon mode de vie parfait. De fil en aiguille, le fait de se faire à manger soi-même et de ne plus acheter de plats préparés m’a amenée à m’intéresser aux choses que j’ingérais pour me nourrir. J’ai commencé à lire des livres sur l’alimentation (je suis devenue végétarienne) puis sur la santé. J’ai commencé à comprendre comment mon corps fonctionnait et j’ai décidé de me soigner le plus naturellement possible et d’avoir moins recours à mon généraliste.

couverture-du-livre-lart-de-la-simplicite

Mais là, ce fut carrément une nouvelle claque, je dirais même un énorme coup de pied au cul. J’ai commencé ce livre mardi soir et je l’ai terminé le lendemain. J’ai dévoré environ 300 pages en même pas 6h tellement je ne pouvais plus le lâcher. J’ai pris des notes, beaucoup de notes. J’ai commencé à réfléchir sérieusement à mon état dépressif depuis toutes ces années. J’ai appris des choses tellement dingues et difficiles à croire que si c’est vrai, j’ai envie de pleurer. Toutes ces années à me rabaisser, à prendre ce que la vie veut bien me donner, sans jamais chercher à atteindre plus, sans jamais utiliser mon potentiel. Dans ce livre, Hal parle très souvent de médiocrité, de la vie moyenne que le 95 % des gens vit. Moi, je me plaisais dans ma médiocrité et je n’ai jamais vraiment cherché à m’en sortir.

Mais c’est quoi ce bouquin ?

Quel est le point commun entre Richard Branson, patron de Virgin, Anna Wintour, directrice du Vogue US, Tim Cook (Apple), Marissa Mayer (Yahoo !) ? Le succès ? Certainement. Un emploi du temps de ministre ? Aussi. Mais surtout un secret jusqu’ici bien gardé, et lumineux une fois révélé. Toutes ces personnalités ont l’habitude de se lever avant l’aube, et de démarrer leur journée par une à deux heures rien qu’à eux. Deux heures pour faire du sport, méditer, se cultiver, mettre en route leur journée… Devenir meilleur, en somme.

Se lever tôt, d’accord, mais comment et pour quoi faire ?

Avant 8 heures impérativement, et d’un bond, sans se laisser la possibilité de tergiverser.

En sachant très clairement comment remplir cette heure ou ces deux heures que l’on s’offre, comme un « supplément de vie’. En profitant de ce moment calme, sans téléphone, ni mails, pendant que la maisonnée dort, pour méditer, faire du sport, écrire, lire mais surtout, préparer les objectifs de sa journée, à chaque fois comme une nouvelle petite aventure à entamer.Un livre motivant, inspirant, à la portée de tous.

Alors je pense qu’il est inutile de vous donner mon avis mais pour le moment, je lui donne 9/10 car je n’ai pas la possibilité de lancer mon Miracle Morning tout de suite pour le tester mais la motivation est là et je lui donne 9 car je trouve l’auteur un chouilla prétentieux et un peu trop axé sur la richesse financière (en même temps, c’est un américain). Je vais donc tester les life SAVERS (Silence, Affirmation, Visualisation, Exercice physique, Reading, Scribing).

Le premier problème est que je prends des somnifères depuis 35 jours et que les réveils alors que l’on est toujours sous l’emprise du médicament, ce n’est pas terrible. Pour cause, un soir, j’ai eu le malheur de prendre mon médicament à 22h30 au lieu de 19h30-20h sachant que je me réveille chaque matin à 5h pour aller bosser. Sur la route, j’ai carrément failli m’endormir au volant (je me suis pris l’herbe au bord de la route)… L’effet n’était pas encore terminé…Bon, après coup, j’étais bien réveillée.

a20a6cc4acb8c40299a7dab7fa76335b

Après avoir terminé mon livre, j’ai décidé de commencer le plus rapidement possible mon Miracle Morning. Je dois donc absolument me passer de somnifère pour avoir des nuits normales et « naturelles ». Mon moral est bon, je dirais même très bon après le week-end pourri que j’ai passé. Je suis sûre que je peux dormir sans aide chimique mais je me suis rendue compte après cette première nuit que le sevrage est vraiment hard. Après 35 jours, je suis déjà devenue accro et mon corps est en manque. J’ai passé la moitié de la nuit semi-éveillée. Je faisais des rêves complètement idiots. Je rêvais même que je prenais un somnifère. J’étais même persuadée d’en avoir pris un au milieu de la nuit et que je ne pourrais pas me réveiller à 5h. J’ai rêvé que je repoussais mon réveil à 6h, voir même que je le supprimais. Je dirais au boulot que j’étais pas bien. Je faisais le pire bad trip de ma vie et pourtant, j’étais à jeun ! A 5h, mon réveil à sonné (tiens ?). Le temps de reprendre mes esprits, j’ai compris que je ne m’étais jamais levée au milieu de la nuit pour prendre un médoc. Je n’ai jamais repoussé ni arrêté mon réveil. J’ai halluciné toute la nuit et ce n’est que la première… Au travail, j’étais nauséeuse, je tremblais et je n’avais pas de force. Mais pour moi, c’est hyper important que je supprime cette dernière « aide » médica »menteuse » de ma vie pour en reprendre le contrôle total. Ce soir, j’ai bien l’intention de me doper à l’huile essentielle de camomille avant de me coucher.

Deuxième problème, pour faire son Miracle Morning en paix, il faut trouver un endroit où on ne viendra pas vous déranger. Hors, en temps normal, mon chéri se lève 30 minutes après moi et donc c’est mort pour le faire dans le salon. Du coup, j’ai choisi de le faire dans le galetas. Comme on vit au dernier étage, cela ne dérangera personne. Nous avons déjà l’intention d’aménager cette grande « pièce » en chambre « relaxation, méditation » quand on aura fini de la ranger. Problème, le galetas est actuellement un chantier et impossible pour moi de me relaxer dans une pièce pleine de bordel. J’ai donc demandé à chéri de faire le nécessaire pour ranger ses outils.

meditation

Troisième problème, 10 minutes de course à pied le matin, ça fait un peu transpirer, ça sert pas à grand chose (à mes yeux) et obligatoirement, je serais obligée de prendre une douche qui réveillera la petite… Du coup, j’ai décidé que mon activité physique du matin sera le yoga. Hors, hormis mes affaires de running ultra moule couille et un tapis pourri ramolli bizarre qui se déforme et s’étend quand on tente de « yoger » dessus, je ne suis pas vraiment équipée pour la chose. Je n’ai même pas de vêtements « confortables », même pas un jogging dégueulasse pour me promener à la maison. J’ai bien mon pyjama mais je pense que faire du yoga en mini short dans son galetas pas chauffé à 5h du mat au milieu de l’hiver, ça va faire frisquet et je n’ai pas envie de prendre le risque (certes minime) de croiser un de mes voisins masculins qui se pointerait chercher un truc dans son galetas par le plus grand des hasards et passer pour la fille « bizarre » du quartier (déjà qu’on doit passer pour des fous à force de faire les déglingos avec notre fille le soir…). Autre petit inconvénient, regarder des vidéos Youtube de yoga ne me pose aucun problème si ce n’est que la réception wifi au galetas n’est pas tete. Il y en a, mais ça lag comme c’est pas permis (oui on a déjà essayé, on est des fous). Je pense qu’au bout de 5 minutes perdues (sur les 60 chrono pour mon Miracle Morning) a essayer de capter le réseau, je ne donnerais pas cher de la vie de mon Mac (j’ai vraiment besoin de faire du yoga…). Du coup, j’enfreins donc mon défi « 6 mois sans achat » pour m’acheter une tenu de yogi, un tapis digne de ce nom, un cours en DVD et un journal) mais c’est pour la bonne cause, et surtout, c’est pour le long terme (oui oui !). Et de toute façon, j’avais déjà l’intention de m’inscrire à un cours de yoga et de pilate.

yoga

Le journal ! J’ai bien mon bujo mais j’en ai une utilité précise. Le journal (scribing) me servirait plus à écrire mes projets, mes progrès, mes rêves, mes nouvelles affirmations, mes envies,… Comme je veux vraiment pratiquer mon MM sur le long terme (du moins si ça marche), je voudrais un cahier digne de ce nom que je pourrais racheter chaque année (le même) et conserver tout ma vie. Je ne veux donc pas d’un simple cahier d’écolier. Je veux quelque chose de bien, qui me donne envie d’écrire dedans.

Il faudra également que je modifie mon planning de la journée car me lever à 4h du mat, c’est pas envisageable, avec toute la bonne volonté du monde et même si je suis déjà du matin et que fais partie de ceux qui pensent que le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt. Donc je vais repousser mon heure d’arrivée au boulot. Je commencerai à 7h plutôt qu’à 6h.

Donc voilà, une fois ces petits problèmes réglés, je pourrai me lancer dans mon MM dans la paix et la sérénité et soyez sûrs que je vous donnerai un retour sur mes expériences 🙂

❤ ❤ ❤ ❤ ❤ ❤ ❤

4 réflexions au sujet de « The Miracle Morning »

    1. Je te les conseille vivement 🙂

      En fait, ce sont ces livres eux-mêmes qui m’ont fait voir la vie différemment et ont commencé à me changer. En matière de lectures, suis ton intuition, la mienne m’a poussée à lire ceux-là sûrement parce que j’en avais besoin 🙂

      Et comme le dit Tolstoï : « Tout le monde pense à changer le monde, mais personne ne pense à se changer soi-même ».

      😉

      Aimé par 1 personne

  1. Tiens, un truc marrant à propos de réveil…moi ça fait bientôt 2ans que je me fies à mes réveils biologiques, à savoir Manhattan et Macchiato, les deux nouveaux chats de la maison…plus de sonnerie désagréable qui te « sors » de ton sommeil au mauvais moment…bon, j’ai la chance d’avoir un horaire flexible au boulot et mon heure d’arrivée peut varier sans problème, mais c’est vrai que depuis que j’applique cette façon de faire, ben je me sens bien plus reposé le matin.
    Sinon, ben le WIFI, c’est pas bien non plus pour le réseau Hartmann…faut l’éteindre dès que t’en as plus besoin, voire même ne pas l’utiliser…A la maison, j’ai tiré un câble pour brancher le portable à l’endroit où je l’utilise le plus souvent.

    BiZMcgyver

    Aimé par 1 personne

    1. On a pas tous la chance d’avoir des chats sympa qui nous réveille le matin 😛

      Pour le WIFI, on l’allume seulement quand on a besoin.

      J’ai également coupé le Bluetooth dans ma voiture, sur mon téléphone et ma montre (ça cherche tout le temps à se connecter et il paraît que c’est autant mauvais que le WIFI). On va bientôt retourner à l’âge de pierre chez nous 😀 En plus j’essaie de convaincre mon homme de gicler la télé tellement elle nous sert à rien. Quand on veut voire un documentaire, on le fait directement sur nos ordis.

      L’autre jour, on est allé faire un tour sur l’appli Wilma et on a pu constater que les programmes d’M6 et autres chaînes du style n’ont pas changé d’un iota si ce n’est pire qu’avant sans compter les 20 minutes de pub à 2 minutes de la fin d’un programme… Avant on cherchait seulement à vendre des maisons à des gens, maintenant c’est carrément le Koh Lanta des agents immobiliers qui sont en compétition pour trouver des apparts… C’est pathétique… Vive Arte 😀

      Halala, j’aimerais tellement vivre dans un chalet en bois au milieu de la forêt, juste avec mes livres et un bon feu de cheminée 🙂 C’est beau de rêver 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s