Cross de Lausanne 2017

Que dire de cette première course de l’année ? Je suis carrément déçue de ma performance. Il faut dire que j’ai pas osé m’entraîner une seule fois cette semaine parce qu’il faisait trop froid (pour moi, -6°C, c’est carrément impensable, surtout quand il y a de la bise). Pour couronner le tout, je me suis goinfrée de fromage quasi toute la semaine (pas bien !!!!). La dernière fois que je suis allée courir remonte au 20 janvier… J’ai suivi un itinéraire sur ma montre, je me suis perdue au milieu d’un champ avec de la neige jusqu’au milieu des mollets, j’ai cru que j’allais balancer ma suunto dans la neige, l’écraser, lui uriner dessus puis la brûler mais je me suis rendue compte qu’on pouvait agrandir la carte sur l’écran … U_U Ensuite j’ai recommencé à courir, j’ai oublié de lancer le chrono… Du coup rien n’a été enregistré et je suis rentrée de ma rando-course-trail de 2h (à la base je devais courir 6 km…) pour finir avec un enregistrement au milieu du néant pendant 30 pauvres minutes… Les derniers après-midis de grand froid, j’ai préféré les passer devant Sons of Anarchy à manger des tartines de Vache qui rit… Vive les bonnes résolutions !

tumblr_ojk7qi3odf1sotuj5o1_500

Pourtant cette course était vraiment idéale pour commencer l’année. Certes, c’est un petit cross de 5 km mais surtout, c’est du plat ! Seulement, je suis une noob en running, c’était ma deuxième course. La ligne de départ était extra large et je me suis mise tout devant (pas bien !!!!). Grosse erreur de débutant. Lorsque les filles ultra entraînées sont parties comme des boulets de canon, j’ai suivi comme une imbécile ! J’ai couru 300 m pied au plancher et ensuite, c’était comme si je n’avais jamais couru de ma vie… Tout ces entraînements depuis octobre pour limite cracher ses poumons à 300 m du départ sur du plat…

cross-de-lausannecross-de-lausanne2

L’idée de ces courses pour moi, c’est de se faire plaisir, de passer la ligne d’arrivée la tête haute et certainement pas d’exploser le chrono. J’avais la bouche complètement sèche, des points de côté et j’ai dû marcher plusieurs fois. On est franchement loin de la Corrida Bulloise où j’ai vraiment pris mon pied sur 6 km sans m’arrêter avec mon rythme habituel constant. Je regardais régulièrement ma montre et je ne descendais jamais en-dessous de 180 bpm, je suis même montée à 190 ! Je n’ai même pas pris de photo tellement j’étais dégoûtée 🙁

Mais comme toujours, j’aime beaucoup cette ambiance autour de la piste. Les spectateurs et les bénévoles qui vous encouragent et qui arrivent à vous arracher un sourire quand vous êtes au bord de l’évanouissement et qui par miracle, vous redonnent un peu d’énergie pour continuer. C’est vraiment super sympa et c’est ce qui me donne envie de continuer les courses.

On dirait un dinosaure !!!! 😀