Mes premières chaussures de running

En matière de chaussures de sport, je suis vraiment une pive ! Alors le jour où j’ai décidé de me mettre au Nordic Walking, je suis allée me chercher une paire de shoes. J’étais bien consciente que les pieds, c’est important et qu’il faut mettre la main sur la carte de crédit pour avoir de la qualité… Ce que j’ai fait… mais complètement à côté de la plaque…

Mis à part le Nordic Walking, je pratiquais de temps en temps (une fois par semaine à tout péter quand ce n’était pas une fois par mois) le running. Aujourd’hui, je m’y suis mise sérieusement et je marche et cours principalement sur route et chemins de forêts. Mon choix à l’époque s’était principalement axé sur les chemins de forêts avec l’idée que quand il pleut, ça devient caca bouda et qu’il faut avoir des chaussures qui « tiennent » la route. J’ai choisi des Salomon X Ultra 2 GTX (rien que le nom ça me file la migraine). Ouep… Ce sont des chaussures de trail… Mais allez dire ça à la bouseuse qui n’y connaît que pouic dans le domaine… Mieux, j’ai acheté mes chaussure le matin, avec des pieds tout frais tout jolis… et quand j’ai vu le prix (elles devaient être dans les 200 chf à l’époque, soit l’année passée), je me suis dit que ce ne pouvait pas être du caca.

252909_5757_l

Ce sont d’excellentes chaussures, qui m’ont (je peux le dire) sauvé la vie (ainsi que mes bâtons de Nordic) lors d’une rando très escarpée en solo sur un chemin où on aurait pas retrouvé mon cadavre avant plusieurs années si je m’étais cassée la tronche au fond du ravin (et j’ai glissé plusieurs fois, rattrapée par mes bâtons de carbone). C’était pourtant un chemin pédestre tout public donc pas forcément destiné à des chamois mais à certains endroits, c’était tellement raide qu’il fallait descendre par des échelles, j’ai même eu la chance d’entendre un sanglier grouiner tout près de moi, je vous dis pas le flippe si j’avais dû courir dans ce merdier en cas de charge…). Jusqu’à tout dernièrement, ces chaussures ne m’ont procuré que du plaisir en Nordic et en rando de montagne. Par contre, c’était peut-être pas le meilleur choix pour commencer à courir sérieusement et faire les 17 km de Morat-Fribourg 100 % route goudronnée… Aujourd’hui (3 jours après la course) j’ai encore mal aux genoux et aux doigts de pieds (je crois bien que je vais perdre mes ongles du pied gauche… Confirmé! un de mes ongles du pied droit est totalement tombé le 6 décembre…, j’espère qu’il n’y en aura pas d’autre).

J’ai donc décidé de me rendre à la sortie du boulot (donc en fin de journée) dans un vrai magasin spécialisé dans la course à pied avec des vendeurs qui connaissent leur job, qui sont eux-mêmes passionnés de running. J’ai eu droit à un examen « podologique ». On m’a fait courir pieds nus sur un tapis pour filmer comment réagissaient mes pieds et mes chevilles pendant la course. J’ai compris que, comme en snowboard (Goofie et regular) vous avez des « styles » de coureurs (pronateur,  universel, supinateur). J’ai alors appris que j’étais « universelle » avec une légère supination.

Avez-vous une foulée universelle, pronatrice ou supinatrice ? C’est une question cruciale à se poser avant d’acheter sa paire de chaussures de course à pied.

En effet, les fabricants proposent aujourd’hui des modèles adaptés à chacun de ces 3 types de foulée et mieux vaut ne pas se tromper pour éviter tout risque de blessure (tendinites du genou notamment).

La pronation correspond à un affaissement du pied vers l’intérieur, la supination à une inclinaison du pied vers l’extérieur, et la foulée neutre (universelle) à un alignement parfait du pied lors de la course ou de la marche.

Jogging-plus

Le vendeur m’a donc fait essayer plusieurs modèles qui correspondait à mon pas de course. Pour chaque modèle, je devais aller courir dehors pour voir comment je me sentais sur le terrain. C’était vraiment super chouette ! J’avais l’impression d’être une princesse ❤

On m’a fait essayer la Brooks Glycerin 14 et là, ce fut le coup de foudre ! Pour les autres chaussures, mes pieds étaient trop à l’étroit sur la largeur ou un peu trop dur à la course dehors. Quand j’ai enfilé mon pied droit à l’intérieur, j’avais l’impression d’être dans un petit duvet de légèreté et de fraîcheur ! Je n’étais pas du tout à l’étroit et même mon pied gauche (qui est plus long) était bien dedans. Mes petits orteils pouvaient bouger librement et franchement, la couleur était top ! Un magnifique turquoise qui virait gentiment sur le violet vers l’avant. Les finitions sont superbes, tout comme les coutures. Une chausse de gonzesse quoi 🙂

Dehors, j’étais vraiment top. J’avais l’impression de courir sur un coussin moelleux (amorti de la mort qui tue). Le vendeur m’a expliqué que les chaussures de trail n’ont aucun amorti et que sur route, c’est un très mauvais choix, surtout si on vise les courses de fond (moi je vise les semi-marathons

En rentrant à la maison, je n’ai pas pu  m’empêcher d’enfiler mes chaussures pour aller faire mon premier entraînement en Glycerin (un fractionné, mon préféré… U_U). C’est franchement le jour et la nuit au niveau du confort. C’était le pied ! J’ai juste envie de les porter tout le temps tellement je suis bien dedans ❤

img_1836

Je les ai payé 200 CHF tout compris en magasin spécialisé avec examen podologique et explications claires (une bonne vingtaine de minutes à monopoliser à moi seule le vendeur) contre 220 CHF dans un magasin en gros (XXsport Migros, sans conseils ni examen quelconque). J’ai pu également constater que le magasin spécialisé n’était pas plus cher que le magasin style Decathlon. Au contraire, j’ai payé moins cher pour un meilleur service

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s