C’est l’heure du repos, oui mais…

Le verdict médical est tombé. Mon médecin m’a confirmée qu’il s’agissait bien du syndrome de l’essuie-glace dont souffrait mon genoux gauche. Même si la sentence fait mal, il m’a félicitée de tout les efforts physiques que j’avais faits depuis ma dépression en octobre 2016 (où je ne faisais aucun sport) et maintenant. Je lui ai expliqué que je n’avais jamais pris les antidépresseurs prescrits par ma psy alors qu’elle était persuadée que c’était ça qui m’avait remis sur pied (il faut dire que j’ai jamais osé lui avouer que je prenais pas sa daube…)… En tout cas, ça l’a bien fait marrer 🙂 Et lui de dire que le sport, c’est super pour les dépressifs ! Le fait de parler avec lui était d’autant plus chouette puisque c’était un ancien grand sportif et que sa femme est toujours une participante de la Patrouille des Glaciers.

A la pesée, j’avais encore perdu 4 kg depuis ma dernière visite (qui date). Mais depuis, j’ai atteint mon poids de forme et je ne bouge presque plus, même en mangeant de la pizza 2 fois par semaine (oui c’est moche 😀 ). Tension et poumons parfaits. Pour lui, le fait que je pulse à 47 au repos est la preuve que je suis bien entraînée et selon ses dires, j’ai le physique parfait pour faire de la course à pied avec mes 1m78 et mes 64 kg . Ensuite, il m’a sorti un faux genoux et m’a expliqué ce qui n’allait pas. Après lui avoir expliqué que j’avais une course 3 jours plus tard, il m’a dit que je pouvais la faire mais avec du taping. Il m’a également conseillé d’acheter de nouvelles chaussures car on est censé avoir 2 paires et changer régulièrement (j’avais déjà lu ça quelque part mais vu les prix des godasses, j’ai préféré en avoir qu’une pour commencer…). La Corrida Bulloise sera donc ma dernière course de l’année (plus sûrement si je me blesse encore plus…).

Etant donné que pour remédier à mon problème de TFL, mon médecin m’a prescrit 9 séances de physio, le mois de décembre sera donc mon mois de repos sportif. Mais repos ne signifie pas bouffer comme un porc devant la télé et ne plus faire la moindre activité physique. Ça veut juste dire moins d’entraînements de bourrin. Les entraînements muscu et natation continueront normalement. Mes séances tombant le lundi et le vendredi après le boulot, je ne pourrai plus pratiquer le spinning pendant décembre. Mais je m’en remettrai… Pour ce qui est de la course à pied, je ne ferai que des petits footing de moins de 5 km histoire que mon genoux se remette de ses émotion de fin d’année.

IMG_3023
Mes Launch actuelles

Après cette chouette visite médicale, je me suis rendue dans mon magasin de running. J’ai expliqué mon problème au vendeur. J’ai couru sur le tapis et il a analysé ma foulée sur la vidéo. Malgré une foulée neutre (avec une très légère supination), j’ai effectivement mon genoux gauche qui pointe un peu vers l’intérieur à la réception. Ce qui pourrait expliquer un peu sa fragilité sur des semi… Mais selon lui, les Brooks Launch avec lesquelles j’ai couru ne sont probablement pas le problème puisque jusqu’au semi, ça allait tip top. On est assez d’accord sur le fait que c’est une « surcharge kilométrique » qui est la raison de mon TFL. Mais il est aussi d’accord pour dire que sur plus de 15 km, et avec mon souci d’essuie-glace, je dois miser sur le confort, surtout si je veux faire le marathon de Zürich, en partant du principe que c’est que du béton et qu’une course d’une durée approximative entre 4h30 et 5h, c’est pas cool pour les genoux (ben oui, moi j’y vais pas pour dépasser les Éthiopiens mais passer la ligne d’arrivée 🙂 ).

Comme avec mon médecin, pour lui aussi je peux faire la Corrida mais cette fois, avec les Brooks Glycerin (comme on se retrouve !!!! Mon tout premier modèle de chausses ! 😀 ). J’ai essayé des Asics mais j’étais vraiment pas aussi bien dedans (bon, après il y a aussi le côté psychologique 😛 ). Ok, ce sont des chaussures neuves et c’est absolument pas recommandé de les rôder sur une course, mais comme me l’a dit le vendeur, il vaut mieux une ou deux cloques plutôt qu’une blessure plus grave et puis de toute façon, je n’en suis plus à un ongle près…

IMG_4024

Et c’est vrai qu’avec les Glycerin, je n’ai rencontré aucun problème (hormis que j’avais pris une pointure trop petite la première fois et bonjour les cloques !). Cette fois, on est paré ! Selon le vendeur, je dois utiliser les Launch (plus dynamiques, moins confort) pour les courtes distances ou les fractionnés et les Glycerin (full confort, full amorti) pour les longues distances, ce qui arrivera après Noël quand j’allongerai mes sorties pour le marathon 😀

J’ai également connu des soucis de migraines. Je mettais ça sur le stress du job et de tout ce qu’il y a à côté et peut-être aussi des charges toujours plus lourdes lors des cours de pump. Il faut dire que les squats avec la barre posée sur les trapèzes ne devait pas forcément aider. Ma chiro m’a trouvé 3 cervicales déplacées qu’elle a pu remettre en place d’un coup (YES trop forte !). Maintenant ça devrait aller mieux 🙂

❤ ❤ ❤ ❤ ❤

Novembre…

Ce mois où ton chef direct part en retraite anticipée (aujourd’hui est mon premier jour en roue libre) et où tu reprends son poste à 100 % (alors que tu bosses à 80 = je fais du 180 % sur 33 heures hebdomadaire) en continuant d’être payée comme une sous-merde. Ouais parce qu’en fait, on était que 2 à faire ce job = il ne reste que moi… Pauvre employée oubliée de la hiérarchie, seule dans son bureau…

Ce mois où tu recommences à stresser comme c’est pas permis et où tu te prends migraine sur migraine alors que ça faisait 3 ans que t’étais peinard ! Et malgré ça, tu te forces à continuer de bosser et tu prévois en plus d’aller nager le soir… Ben ouais, parce que même si t’as mal, la vie continue !

Ce mois où tu te choppes une TFL alors que t’as une course dans 5 jours… (ouais, samedi !) Bref… Novembre = VDM !!!!!

Et pis tiens, comme on se les pèle, on ira au cinéma !

Confiture Chupa Chups Cola !

IMG_4015

Après la Nutella maison (je vois rouge quand je sais qu’aux 4h à la garderie, ils font des tartines de cette merde pour les enfants !) 100 % naturelle qui est encore meilleure que l’originale (d’autant plus appréciable qu’elle ne contient pas d’huile de palme mais seulement 2 cs de graisse de coco et beaucoup beaucoup de noisettes !) me voici avec une recette Betty Bossi pour Noël assez surprenante par son goût qui est une sacré surprise, puisque ses ingrédients, mélangés tous ensembles, nous donne l’incroyable goût des sucettes Chupa Chups au cola ! Non non, sérieux ! Essayez ! Vous retomberez en enfance !

Pour 7 petits pots de confitures (environ 2 dl) :

  • 8 pommes rouges coupées en petits dés
  • 4 cm de gingembre râpé finement
  • 800 g de sucre gélifiant
  • 4 cs de jus de citron
  • 2 bâton de cannelle

Mettre tous les ingrédients dans une casserole, porter à ébullition et chauffer à gros bouillon pendant 5 minutes.

Dans des pots préalablement stérilisés, verser la confiture encore bouillante jusqu’en haut et fermer les couvercles.

La confiture se conserve 6 mois au frais et à l’abri de la lumière. Une fois ouvert, laisser au frigo et consommer rapidement.

Réf : Betty Bossi

Petit Papa Noël…

ob_2b5b12_oct

Cette fameuse période tant attendue par les enfants (et les grands enfants…) approche à grand pas 🙂 Personnellement, c’est une période que je déteste profondément, surtout depuis que je suis adulte, que je « gagne » ma vie et qu’à cause de ça, je dois me farcir ces foutus magasins blindés de zombies crétins afin de trouver des cadeaux alors que je suis fauchée comme les blés après avoir payé mes charges fixes… Parce que oui, décembre est un mois comme les autres, sauf que t’as l’assurance bagnole qui te tombe dessus pour te rafler le 13e (si tu as la chance d’en avoir). 13e qui te sert également à rembourser ta VISA qui t’aide à te nourrir jusqu’à la fin des autres mois du reste de l’année…

Ça fait déjà 2-3 Noël qu’avec chéri, on a décidé de ne faire des cadeaux qu’aux gamins (genre jusqu’à 10 ans, après tu files de la tune jusqu’à 18 et après basta, t’as qu’à bosser pendant les vacances !). On a tenté de faire passer l’idée auprès de tout le reste de la famille et de la belle-famille mais les vieilles traditions séculaires ont la vie dure (donc tu penses bien que ça n’a pas marché)… Ben oui, un Noël sans cadeau, c’est pire triste ! Bref, on a complètement oublié que Noël, c’était surtout une occasion de revoir les gens qu’on aime tous ensemble une fois dans l’année et passer du bon temps avec eux et pas juste offrir un cadeau pour faire « genre ». Même qu’il y a longtemps qu’on a oublié la naissance du petit Jésus dans l’histoire parce que Coca est passé derrière avec son gros bonhomme obèse rouge et blanc, icône du consumérisme à outrance et histoire de relancer le chiffre des centres commerciaux à la fin de l’année…

Du coup, chaque Noël, je passe pour la râpe de service avec mes paquets de biscuits faits maison…. Quand on part de l’idée qu’on essaie de faire du « zéro déchet » en achetant uniquement des choses qu’on va utiliser sur le long terme et régulièrement (donc de qualité) ben c’est pas évident d’apprécier ce genre de fêtes où on t’offre des chinoiseries que tu serviras jamais. Et puis il y a le fameux déballage de cadeaux en public… Dieu merci, depuis quelque temps, je reçois des cadeaux pourtant tout bêtes mais que je surkiffe comme des pains de savon (on utilise que ça pour se doucher à la maison), des paquets de tisanes, des shampoings ou des dentifrices solides, des produits faits maison… des trucs utiles quoi 🙂 Et pire, même quand tu m’offres rien, je suis contente 🙂 Parce qu’avant, bien souvent c’était un peu comme ça…

image

C’était par exemple quand je recevais un parfum (que je ne mets quasi jamais parce que ça pue et que bien souvent, ça me file des migraines…). Mais tu dois quand même faire semblant d’être content parce que la personne s’est cassée la tête et a perdu du temps et de l’argent en magasin pour t’offrir ça. En fait, t’es plus triste pour elle que pour le cadeau que t’as reçu en fin de compte. C’est comme le fait de courir la semaine suivante au magasin pour échanger son cadeau que je trouve particulièrement ridicule. Merde, arrêtons ces conneries ! Est-ce que ce n’est pas plus simple de demander aux gens ce qui leur ferait plaisir ?

L’année passée, j’avais proposé de mettre le prénom de chacun des 7 adultes qui composent ma belle-famille et moi compris sur un petit billet qu’on met dans un bocal (sans compter les 4 enfants puisqu’il est logique que les parents offrent de toute façon un cadeau à leur propre enfant pour Noël, idem pour les grands-parents,…). Du coup, chaque adulte tire un prénom adulte au sort, lui demande ce qui lui ferait plaisir (genre une liste de 3 choses, comme ça, tu as encore un peu la surprise) et tu as toute l’année pour économiser pour le jour J et faire à coup sûr plaisir. Là encore, on est le 7 novembre et on en a jamais reparlé 🙂 Du coup, ce sera encore une fois les biscuits maisons…

Entre mon chéri et moi, on se demande toujours ce qui nous ferait plaisir. Comme ça, on est sûr d’avoir un cadeau utile sur le long terme, encore. Pour mon dernier Noël, j’avais demandé un Filofax A5 pour pouvoir refaire mon bujo fait de mes petites mains chaque année suivante. C’est trop de la balle ! J’adore ce Filo ! Je ne loupe plus aucun rendez-vous, je suis toujours fixée sur mon emploi du temps et je passe toujours pour une mamie quand je sors mon agenda papier 🙂 J’adoooooore ! Tout y est noté : contacts, adresses, idées pour le blog, pour ma formation, journal des trucs positifs dans la journée, listes de rêves, de souhaits, de livres,… avec des stickers pour le rendre tout joli et des petits dessins.

Cette année, j’ai eu une période de retour à la geekerie avec une furieuse envie passagère de recevoir une PS4… En y réfléchissant bien, je me suis rendue compte que je n’ai jamais le temps de jouer, qu’au final je perds mon temps et je finis avec des maux de tête et que la plupart du temps, je ne termine pas les jeux… Donc je ne la veux plus… Ben oui, il faut réfléchir de temps en temps… Le seul jeu pour lequel j’aurais bien aimé avoir la PS4 c’est Unravel et au final, je vois qu’il est dispo sur Mac… C’est réglé 🙂 Du coup, il y a deux choses que je peux mettre sur ma liste de Noël, qui me feront super plaisir et qui me seront super utiles 🙂 :

  • Un casque de vélo personnalisé Ekoï Corsa Light

Capture

  • Un sac de transition pour pouvoir transporter facilement tout mon matériel pendant mes prochaines courses. Perso, j’ai flashé sur le Le T-Bag de Z3R0D, il est un peu cher, mais il est super bien ! C’est le meilleur 🙂

5AUTRANS_cerna_9

Pause forcée de course à pied…

9e699

Durant les 3 derniers km de mon semi-marathon de Lausanne, j’ai ressenti une sorte de douleur du côté externe de mon genoux. Je me suis dit que c’était normal après avoir parcouru autant de km en courant. Sauf que la douleur a persisté plusieurs jours après (surtout quand je descendais les escaliers…) me forçant a arrêter de courir mais tout en continuant à faire du vélo et de la natation (aucune douleur ressentie lors de ces sports sauf quand j’utilisais les palmes lors des battements). Je pense que mon mauvais entraînement dans la discipline et une « surcharge » kilométrique est la cause de mon mal actuel…

Donc 10 jours après le semi, j’ai arrêté de courir. J’ai repris avec une petite sortie de 6 km. Après 3 km, cette douleur est revenue, toujours sur l’extérieur du genoux gauche. Rebelote, j’ai trottiné jusqu’à mon point de départ puis j’ai traîné la patte jusqu’à ma voiture (super sympa la descente d’escaliers du parking…) et j’ai immédiatement appelé mon médecin et mon chiro (nuque bloqué = retour des migraines à auras). J’ai rendez-vous avec le doc la semaine prochaine (donc pas de CàP d’ici-là). Ma chiro m’a plus ou moins débloqué la nuque tout en me disant que globalement, j’avais une posture générale bien équilibrée (contrairement à il y a quelques mois en arrière). Elle m’a posé un strap partant du dessous de mon talon et  remontant jusqu’au milieu du mollet gauche. C’est censé maintenir le muscle. En tout cas, je sens bien la tension du strap quand je marche. En gros, je suspecte le syndrome de la bandelette ilio-tibiale. Si c’est ça, c’est vraiment la merde.

Ce serait donc repos forcé, à 5 mois de mon premier marathon. Ce serait prise de rendez-vous chez un podologue pour une éventuelle semelle et surtout, changement de chaussures plus adaptées (forte supination) avec probablement plus d’amorti. J’ai l’impression que mes Launch n’amortissent pas des caisses et pour courir 42 km sur de l’asphalte, vaut mieux avoir quelque chose de bien… Pour le reste, pas question de dormir : natation, spinning, muscu pour remplacer la CàP en attendant. Aujourd’hui, je n’ai plus de douleurs, même quand je descends les escaliers. Je vais attendre le verdict du toubib et aller dans mon magasin spécialisé running pour un éventuel nouveau modèle de shoes.

Entraînements octobre 2017

Capture d_écran 2017-10-31 à 20.06.08

Mois d’octobre terminé. Beaucoup de vélo car pas mal de douleurs aux jambes après mes deux grosses courses du 1 et du 22. J’ai ainsi pu achever mon tout premier semi-marathon et sans entraînement sérieux en CàP (comme quoi c’est possible 😛 ). Je sais que j’aurais pu faire beaucoup mieux mais je préférais sortir mon vélo plutôt que d’enfiler mes runnings.

Cette fois, j’ai mis (plus ou moins) en hivernage ma belle monture et je vais m’entraîner sérieusement en course. 42 km, ce n’est pas une distance qu’on doit prendre à la légère. J’ai déjà un plan d’entraînement, il ne reste plus qu’à l’appliquer. Seulement, dur dur de se motiver à aller courir quand il fait nuit la plupart du temps…

Côté natation, je me suis beaucoup améliorée. j’aime particulièrement les exercices de respiration en « pyramide » (2-3-4-5-6-5-4-3-2). Je crawl beaucoup mieux sur 6 mouvements que sur 2 où j’ai l’impression de me battre avec ma respiration alors que tous les 6 mouvements, je ralentis mes mouvements de bras, je contrôle mon expiration et je suis globalement beaucoup plus calme, étonnamment. Je commence à être tranquille avec les 3 nages (crawl, dos, brasse).

J’ai repris hier l’entraînement avec mon club de tri. J’avais l’impression de nager en pleine heure de pointe pendant les heures ouvertes au public… Style 10 nageurs par ligne… Autant dire qu’après 5 minutes, j’ai remballé mes affaires et je suis rentrée. 2 heures d’affilée d’entraînement avec le stress de te faire chopper les pieds tous les 2 m parce que tu nages avec de meilleurs nageurs que toi et que t’es pas assez rapide, laisse tomber… Je vais continuer mes entraînements avec mon groupe du lundi. Ces nouveaux horaires du club ne me conviennent pas du tout. Je suis surtout déçue de constater que les débutants sont encore et toujours désavantagés 😦 Je me fais beaucoup de soucis pour la suite de la natation car le club de tri va fusionner avec notre groupe de natation pour tous du lundi et on va se retrouver à 10 par ligne alors que pour l’instant, c’est le pied.

Niveau nutrition, aucun changement, je continu mon régime « presque » vegan et tout se passe super bien hormis ce lundi où j’ai choppé une grosse migraine. Je remets en cause mon orgie de pâtisseries au beurre du week-end, une grosse dispute et l’arrivée des anglaises… Le beurre restant mon déclencheur principal et le reste n’ayant que facilité l’arrivée de cette merde. Alors qu’en temps normal, il m’aurait fallu une semaine entière pour récupérer mes forces après une nuit de douleurs et de vomissements, j’ai repris l’entraînement natation le soir-même, un tour de 47 km en vélo le lendemain,… Contrairement à ce que je pensais, le sport m’a fait du bien et j’ai repris plus vite. Cette nouvelle migraine ne fait que confirmer qu’il faut absolument que j’arrête toute cette merde de produits laitiers…

La muscu, la natation, le vélo et la course à pied m’ont permis d’avoir le corps dont j’avais toujours rêvé, en mieux ! J’ai la pêche, je me sens belle, forte et je suis beaucoup moins tendue au niveau des nerfs. J’ai vraiment trouvé un sport qui me permet d’évacuer ce surplus d’énergie que j’avais tant de peine à catalyser. Tout ces points positifs me poussent encore plus à continuer et à persévérer dans cette voie, pas seulement au niveau de ma vie privée, mais aussi professionnelle. J’ai envie de pouvoir vivre de ma passion dans un proche avenir. Je veux continuer à me former dans la nutrition et le sport 🙂 C’est comme si je m’étais enfin réveillée après des années de coma pour me rendre compte de qui j’étais vraiment et de ce qui me correspondait vraiment.

En parlant de nutrition, nous avons acquis un nouveau joli gadget pour notre cuisine végétarienne. Je rêvais depuis longtemps d’avoir ce fameux Vitamix dont parle sans cesse Rich Roll dans son bouquin. Un blender tellement puissant qu’il te réduit un noyau d’avocat en bouillie. Jusqu’à maintenant, je me battais avec un mixeur plongeant pour faire de toute petite quantité de pâte pas du bout bien finie… Impossible de faire des boules d’énergie avec une daube pareille (et pourtant, c’est un Turmix…). Alors sur Qoqa, quand on a vu cette super offre pour le SOLIS Extreme Power Blender Pro, on a tout de suite craqué. Avec une puissance de 2200 watts, autant dire qu’il déchire. Je vais pouvoir me faire de ces smoothies ! Sans oublier les pâtes d’oléagineux, la Nutella maison, les laits végétaux, mes fameuses boules d’énergie, faire de la glace pilée 😀 Tout ça, sans me prendre la tête 🙂 ❤

921-47_rgb-002_extremepowerblenderpro-food_1

Vacances autour des lacs #3 Thoune

IMG_3964

Une magnifique virée dans l’Oberland bernois autour d’un lac magnifique entouré de paysages splendides ! Même s’il faisait super froid, je ne regrette pas cette belle sortie ensoleillée, rien à voir avec la journée d’hier et son vent méga pénible.

Petite crevaison au 40e rapidement résolue. Merci aux gentils messieurs (un coureur et un suviste) qui m’ont demandée si j’avais besoin d’aide (mais je gérais, en plus, je ne parle pas un pet d’allemand… 😉 ). Pouce en bas pour les cyclistes sur route, mes fameux compatriotes, qui ne se sont même pas arrêtés (un peu la même soi-disant solidarité qui règne également chez les motards…).

IMG_3968

Bref, super contente de cet entraînement, 2 jours après une grosse migraine qui m’a de nouveau transformée en légume 😦 Ainsi s’achève mon vélo sur route pour cet hiver, en vue de la préparation du marathon de Zurich dans moins de 6 mois 🙂